Au cours de la dernière décennie, les cigarettes électroniques sont devenues de plus en plus populaires, y compris auprès des adolescents. Ceux-ci commencent moins qu’avant à fumer des cigarettes standards, mais plusieurs essaient les cigarettes électroniques puisqu’elles leur paraissent moins risquées. Plusieurs chercheurs s’inquiètent cependant des risques de voir les jeunes vapoteurs (les personnes qui consomment des cigarettes électroniques) se tourner ensuite vers les cigarettes standards.

Des chercheurs américains ont étudié la question en utilisant les données provenant de plus de 6000 adolescents de Californie et du Connecticut ayant rempli deux fois le même questionnaire à quelques mois d’intervalle. Ce questionnaire leur demandait notamment s’ils avaient déjà fumé ou vapoté, ainsi que la fréquence à laquelle ils le faisaient au moment aujourd’hui.

Les résultats sont clairs. Les jeunes n’ayant jamais fumé mais ayant déjà vapoté au moment du premier questionnaire couraient trois fois plus de risques de fumer la cigarette au moins à l’occasion au moment de remplir le second questionnaire que les jeunes n’ayant jamais vapoté. De plus, les adolescents qui n’avaient ni fumé ni vapoté au moment du premier questionnaire n’avaient pas tendance à le faire non plus ensuite, alors que ceux ayant déjà vapoté avaient continuaient davantage à le faire en plus de fumer à l’occasion. Enfin, les jeunes fumeurs ont tendance à aussi parfois vapoter, ce qui renforce leur dépendance à la nicotine. Ces données ont de quoi confirmer les craintes à l’effet que le vapotage serve de passerelle vers le tabagisme standard chez les jeunes et que les deux phénomènes se renforcent l’un l’autre. Les professionnels de la santé qui veulent s’attaquer au tabagisme auraient donc intérêt à prévenir aussi le vapotage chez les adolescents afin de mettre toutes les chances de leur côté.

Source: Pediatrics

Crédit photo: Sarah Johnson