On sait depuis longtemps que de regarder la télévision avant de se coucher peut influencer négativement le sommeil et donc la santé en général. De nos jours, une foule d’autres gadgets électroniques sont à notre disposition pour se distraire et communiquer. Les adolescents sont particulièrement friands de ses appareils et il est raisonnable de croire que leur usage en fin de soirée peut aussi influencer négativement leur nuit de même que leurs résultats scolaires.

Des chercheurs de quatre pays différents se sont regroupés pour y voir plus clair. Plus de 800 élèves provenant de neuf écoles secondaires du Royaume-Uni ont rempli un total de trois questionnaires sur deux ans pour connaître leur usage habituel de télé, de jeux vidéos, d’un téléphone mobile, des médias sociaux et de musique avant de se mettre au lit. Les chercheurs ont aussi eu accès à d’autres informations sur les élèves quant à leur santé et à leur sommeil, ainsi qu’à leurs résultats en anglais, en mathématiques et en sciences.

L’anglais est la matière ayant le plus souffert, trois des cinq usages de technologies étudiés ayant contribué à des résultats moindres (médias sociaux, jeux vidéos, mobile). Le sexe semble aussi avoir une importance: chez les filles, l’usage des médias sociaux, de la télé et d’un mobile a eu un impact négatif sur les résultats en anglais; pour les garçons les jeux vidéos ont contribué à de moins bons résultats en anglais, mais pas dans les deux autres matières. Écouter de la musique avant de se coucher n’a pas eu d’effet important pour aucune matière. Globalement, les données de l’étude pointent vers un impact négatif réel mais relativement faible des gadgets électroniques en fin de soirée (sauf pour l’usage des jeux vidéos chez les garçons).

Source: Journal of Adolescent Health