Suicide chez les adolescents: le style parental peut jouer pour beaucoup

2018-10-04T13:37:51+00:0015 mars 2018|Nouvelles, Santé|
Quand on pense au suicide chez les adolescents, plusieurs causes frappantes peuvent nous venir en tête : peines d’amour, intimidation, harcèlement, violence, toxicomanie et autres dépendances… Beaucoup d’études indiquent cependant que la façon qu’ont les parents d’agir avec leurs enfants – le « style parental » – peut influencer positivement le développement de ces derniers. Mais alors, pourrait-il également y avoir un style parental qui pourrait aider à prévenir le suicide chez les jeunes?

C’est ce qu’a voulu savoir une équipe de quatre chercheurs américains, qui ont présenté leur recherche à ce sujet récemment au congrès annuel de l’Association américaine de santé publique. Dans le cadre de cette étude, ils ont pris les données pour 17 000 adolescents américains de 12 à 17 ans provenant d’une étude précédente et ont vérifié si des aspects touchant le style parental avaient une influence sur la quantité de pensées suicidaires, de plans de suicide et de tentatives de suicide chez ces jeunes.

Cela indique que le style parental peut être important quant aux risques de suicide chez leurs enfants : pour les parents qui n’étaient pas très engagés envers ceux-ci, les taux pour les trois indices de suicide étudiés étaient beaucoup plus élevés. Ainsi, les jeunes qui ont déclaré peu ou pas se faire dire par leurs parents qu’ils sont fiers d’eux avaient trois fois plus de risques d’avoir des pensées suicidaires et 4.5 fois plus de risques de faire des plans et des tentatives de suicide (l’effet est encore plus important pour les jeunes de 12 et 13 ans en particulier). Il apparaît donc que le lien entre le style parental et les gestes suicidaires chez les jeunes peut être important, et tous ceux qui s’intéressent au suicide devraient se pencher davantage sur cette réalité pour mieux la comprendre.

Source: APHA Annual Meeting and Expo 2017