Un bon environnement scolaire: important pour le développement des jeunes des minorités sexuelles!

2018-10-04T11:26:12+00:0011 janvier 2018|Écoles, Nouvelles, Sexualité|
Plusieurs études confirment que les jeunes ayant des comportements sexuels minoritaires (tels que les homosexuels et les bisexuels) vivent davantage de problèmes sociaux et de santé que les autres, même de nos jours. Ils sont par exemple plus souvent victimes de violence que les autres jeunes et ont davantage de comportements sexuels à risque. En plus des efforts mobilisés à la maison par les parents pour prévenir de tels problèmes, les écoles ont aussi un rôle préventif à jouer. Quel type d’environnement scolaire peut alors favoriser le développement sain de ces jeunes?

Trois chercheurs américains ont voulu connaître l’influence que pourrait avoir le degré d’implication et d’attachement des jeunes à leur école par rapport aux problèmes mentionnés précédemment. À cette fin, les réponses de 500 jeunes homosexuels et bisexuels qui étudient dans des écoles de la grande région de Los Angeles à un questionnaire portant sur ces sujets ont été analysées. Le résultat est clair: les jeunes en question qui étaient plus impliqués à l’école avaient moins tendance à faire usage d’alcool et de cannabis plus tard dans leur vie, alors qu’en moyenne les jeunes plus attachés à leur école s’y sentaient aussi plus en sécurité, étaient moins impliqués dans des bagarres et consommaient moins de drogues.

Il sera intéressant dans l’avenir pour les scientifiques comme pour les milieux scolaires de mieux comprendre les différents effets qu’ont certains aspects d’un bon environnement scolaire sur la santé et la sécurité des jeunes, surtout chez ceux ayant des comportements sexuels minoritaires. Cependant une chose est déjà certaine : améliorer l’expérience des jeunes à l’école, c’est aussi maximiser la chance qu’ils débutent la vie du bon pied!

Source: Journal of Adolescent Health