Infections transmissibles sexuellement : les jeunes atteints de TDAH plus à risque?

2018-10-04T10:54:28+00:007 décembre 2017|Nouvelles, Sexualité|
Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un problème de santé qui concerne beaucoup de jeunes à travers le monde. Plusieurs études ont déjà confirmé que les jeunes souffrant d’un TDAH vivent davantage de défis face à leur santé. C’est le cas par exemple de grossesses planifiées ou non désirées, et d’infections transmissibles sexuellement (ITS) qui peuvent suivre certains comportements sexuels risqués. La possibilité d’un lien entre le TDAH et la probabilité d’attraper un jour une ITS restait cependant à éclaircir.

Pour y voir plus clair, une équipe de chercheurs de Taïwan (en Asie) a étudié des données de santé pour environ 18 000 adolescents et jeunes adultes présentant un TDAH et les a comparées à celles d’environ 72 000 sans TDAH. L’objectif de la recherche était de vérifier s’il existait une différence entre les deux groupes dans la proportion de personnes ayant contracté une ITS. L’analyse de cette grande quantité de données a permis d’identifier qu’en général, les jeunes avec un TDAH sont effectivement plus à risque d’attraper des ITS que ceux plus tard dans leur vie qui n’en souffrent pas, sauf s’ils prennent des médicaments pour traiter justement le TDAH. Les jeunes avec TDAH et qui avaient également des problèmes de toxicomanie avaient aussi plus de risques par rapport à la contraction des ITS.

Les résultats sont cependant plus complexes si l’on tient compte du genre. Voilà des nuances qui pourront aider à l’avenir les soignants qui s’occupent de jeunes atteints d’un TDAH à initier des discussions autour d’une sexualité saine et responsable.

Source: Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry